rdz par au dessus.jpg

Lo Radzouka ce sont quatre musiciens sans frontières, un quartette dans lequel la contrebasse côtoie tour à tour bouzouki, violon, guitares, banjo, accordéon, trompette et chant, qui prône une musique internationale fraternelle, engagée et prolifique.
 

Au gré d'un jazz manouche de dessin animé, d'un boogie aux effluves de western, d'une chanson aux senteurs de bord de mer de la Havane, d'une bourrée auvergnate psychédélique ou d'une musique des Balkans aux accents klezmers qui fleure le tango argentin, laissez-vous embarquer dans leur univers musical fait de métissage, de générosité et de voyages.

Lo Radzouka, musiciens sans frontières

Voilà un peu plus de 10 ans que ce quartette originaire de Haute-Loire, joue ses compositions originales entre jazz, swing manouche, musique des Balkans, arabo-andalouse et latino-américaine.

La Haute-Loire est la zone la plus septentrionale de l'Occitanie. Et c’est là-bas qu’est né Lo Radzouka, “Le Rat Perché” (littéralement « le rat juché ») dans la langue du Pays d’Oc.

Mathieu Pignol (accordéon, banjo, guitare et chant) y atterri à l’âge de 14 ans après avoir grandi à Lima au Pérou et en République Dominicaine. C’est avec les chansons de Silvio Rodriguez et des musiques du bout du monde plein la tête qu’il arrive au Puy en Velay. Il se passionne alors pour les musiques traditionnelles occitane et Auvergnate et fait la connaissance de Rémi Peyrache (guitare manouche, bouzouki, banjo et chant)

- Pianiste, puis guitariste classique diplômé, élève du maître Alberto Ponce au CNR d'Aubervilliers-La Courneuve, passionné de chanson française à texte (Renaud, Brassens, Brel, ...) et de jazz manouche - et de David Fauroux (contrebasse, chœurs) - Saxophoniste, puis bassiste, 3ème cycle d'études en contrebasse au C.R.D. du Puy-en-Velay, ingénieur du son pour le collectif de musiques traditionnelles et expérimentales La Nòvia, Sourdure(nt) et autres groupes -.

 

C’est le début de l’aventure, le trio sort trois albums ( Lo Rat Jucat, Arak, Heimatlos) et donne plus de 200 concerts dans toute la France. 


 

Un nouvel album : Sanh-mesclat

Ce nouvel album marque un tournant dans l’histoire du groupe. Après avoir voyagé régulièrement dans les Balkans, servi dans Ziveli Orkestar et étudié le jazz à l'ENMD d’Evry, et poursuivit des études de salsa à l'école Arpej à Paris, le trompettiste Alban Sarron rejoint le groupe et prend une part importante dans la création du 4ème album Sanh-mesclat.

Ce titre en occitan se traduit littéralement par “sang mêlé” et veut dire métissage. L'origine même de l'instrumentarium est multi-culturelle : le bouzouki, le banjo, l'accordéon, la trompette, la contrebasse ou encore la guitare, sont tous outils et témoins de métissages des cultures arabes, africaines, amérindiennes, européennes. 

Sanh-mesclat est aussi le nom d’un morceau de l’album qui mêle influences arabo-andalouses, rythmes impairs de la musique des Balkans et musique cubaine. Les autres compositions du disque naviguent entre swing et valses manouches, musiques d’Europe de l’est et orientales, milonga, bluegrass, flamenco, tango et rock acoustique, ce disque est un voyage à travers des paysages émotionnels de notre monde, invitant à la danse, la fête et à la rêverie.

S'abreuvant aux sources des musiques traditionnelles, du jazz, du rock et de la chanson Lo Radzouka écrit une musique vivante, créative et résolument contemporaine, empreinte d'une personnalité foisonnante et singulière, cultivant sa multiplicité tout en construisant un univers cohérent. 

Remi.jpg

Rémi Peyrache

Guitariste, bouzoukiste, banjoïste, chanteur et compositeur de Lo Radzouka, il peut même parfois jouer du triangle et aussi casser jusqu'à trois cordes de guitare par concert.

Attiré par divers horizons musicaux, il est aussi musicien dans un spectacle de la compagnie de théâtre L’Envolante, et guitariste du groupe rock/hip-hop Artémis.

Mathieu Pignol

Accordéoniste, banjoïste, guitariste, chanteur et compositeur de Lo Radzouka, il est aussi violoniste à ses heures bien perdues et peut aussi produire des sons plus ou moins stridents avec plein d'autres instruments.

Il est également musicien des compagnies de théâtre Latituds, L'Envolante et l'Alauda, ainsi que pour L'Atelier Des Inventions Géniales de l'artiste plasticien Nicolas Savoye.

math.jpg
dadou.jpg

David Fauroux

Contrebassiste et inventeur de jeux de mots d'une grande finesse pour les titres de Lo Radzouka.

Musicien aux goûts très éclectiques, il est aussi bassiste et contrebassiste du groupe Da Capo, et on l'a même vu jouer du pipeau !

Il est également ingénieur du son de renom, alias Jean-Louis Fine.

Alban Sarron

Trompettiste hétéroclite, passionné de musiques du monde, il apporte sa touche multicolore au sein de Lo Radzouka depuis le deuxième album Arak.

Son jeu favori ? Donner des acouphènes à Rémi et David qui l'entourent sur scène !

Il joue aussi avec les groupes Ziveli Orkestar et Paprika Paradiz.

alban.jpg